L’éternelle spectatrice

31PZ77H58KL._SY445_Pour inaugurer cette nouvelle rubrique, je voulais vous présenter un livre de Thierry Décloitre : l’éternelle spectatrice. Et je me suis aperçu que T-soleil avait fait une note dans son blog. Alors, pour ne pas faire redondance, je vous conseille de suivre ses conseils que je recopie ici :

« J’ai reçu récemment une commande passée sur un site de bouquins bien connu. Dans le même paquet, « L’éternelle spectatrice » de Thierry Decloître côtoyait « Et si c’était vrai… » de Marc Levy.

Autant j’ai dévoré le premier de bout en bout, autant je n’ai pas accroché au 2ème (et non Fee, ce n’est pas non plus pour faire autrement que tout le monde ;-)). Comment se plonger dans une histoire « à l’eau de rose » après avoir lu l’histoire bouleversante de ce père qui se bat pour sa princesse, son trèfle à quatre feuilles, sa fille atteinte d’une maladie neuromusculaire qui la contraint à l’immobilité.

« Je ne sais pas si L’éternelle spectatrice deviendra un livre (…) Pourtant j’ai envie que l’on sache. Que l’on sache et que l’on oublie jamais que des mômes, à l’instant où j’écris cette phrase, à l’instant où tu la lis, souffrent dans des hôpitaux, dans des centres ou mêmes chez eux. (…) Je veux que l’on troque cette pitié débile et sans intérêt, ces regards larmoyants qui ne disent rien contre de la force et de la chaleur.(…) Je veux que l’on se serre les coudes, je ne veux plus qu’on se serre les fesses. »

« On dit du trèfle à quatre feuilles qu’il porte bonheur. C’est parce qu’il est rare. C’est parce qu’il est différent. Tu es mon porte-bonheur, ma belle. (…) Et si, entre les milliers de trèfles plantés les uns à côté des autres tel un troupeau de moutons, le mien fut orné de quatre feuilles, c’est sans doute qu’il manquait à ma vie une lumière qui devait me servir de guide. »

A peine terminé, j’ai déjà envie de replonger dedans… C’est sûr que s’il y a bien une chose qui change grâce à nos enfants différents, c’est bien le regard qu’on pose sur les choses, sur les gens, sur la vie et sur l’essentiel. »

(et n’allez pas croire que je ne fais que m’inspirer de Ti-soleil ! 😉 )

Article rédigé initialement le 11 mars 2007 sur le blog parents-differents. J’ai eu la chance de rencontrer Thierry Décloitre lors d’un Café des Parents à Lyon. Grand monsieur, tout en retenu, mais avec un tel bouillonnement intérieur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.